Giro 2013

Comme toujours, nous étions impatients de découvrir le tracé du Giro 2013. Et voilà le résultat :

map

En la regardant de plus près, nous observons une incursion en France et plus précisément du côté du col du Galibier pour un hommage à Marco Pantani ! Il n’en fallait pas plus pour imaginer la suite. Bref, rendez-vous le dimanche 19 mai prochain sur les pentes du Galibier !

profile15map15

Dimanche 19 mai 2013, nous y sommes, le Giro arrive en France. En préambule, les conditions météorologiques exécrables de ces derniers jours n’ont pas épargné le massif alpin et la dite étape a été menacée. Les pires scénarios ont donc été envisagés (suppression du col du Mont-Cenis et du Galibier avec une simple arrivée à Valloire après un départ de la vallée !) jusqu’à la veille, mais la clémence du ciel de ce dimanche a permis aux autorités de ne pas trop tronquer l’étape en préservant l’escalade du Mont-Cenis et en assurant l’arrivée de l’étape au niveau de la stèle commémorative de Marco Pantani, soit à 4 kilomètres du sommet du Galibier.

De notre côté, le départ s’effectuera en France du côté de Saint-Jean-de-Maurienne pour un remake du début de la 4ème étape de notre traversée des Alpes 2012. Personnellement, j’ai prévu de démarrer direct en vélo et d’aller le plus haut possible dans l’ascension finale, Cédric lui rejoint Valloire en voiture et s’attaquera alors aux rudes pentes du Galibier (il assure au niveau de la logistique).

Météo relativement clémente

Météo relativement clémente

La 1ère bonne surprise de la journée fut donc de constater que la météo était avec nous même si les sommets enneigés des montagnes alentours et l’air ambiant plutôt frais laissaient imaginer la froideur en altitude.

Démarrage en douceur donc avec les 15 kilomètres de vallée reliant Saint-Jean à Saint-Michel-de-Maurienne où je retrouve la route du Giro. Commence alors l’ascension du col du Télégraphe qui voit pour l’occasion un flot ininterrompu d’amateurs ayant troqué leur biclou pour un exploit très personnel. Le coup de pédale est fluide, les sensations sont plutôt bonnes, juste cette foutue nervosité fiévreuse qui est toujours présente, et mon ascension se passe à merveille. Je double sans cesse sans jamais être rattrapé et cela en devient grisant. Je reçois un SMS de Cédric qui m’informe avoir été bloqué au lieu-dit des Verneys, juste au-dessus de Valloire, et qui décide du coup de venir à ma rencontre sur le Télégraphe. Je passe le sommet du col et commence la descente jusqu’à retrouver l’ami. Rebrousse-chemin : nous revenons ensemble au sommet du Télégraphe histoire d’immortaliser le moment !

CIMG0013Sitôt la photo prise, nous poursuivons ensemble notre chemin : rapide et courte descente jusqu’à Valloire, une bosse pour atteindre les Verneys, petite pause à la voiture et c’est reparti pour l’ascension du Galibier. DSC01240Malheureusement, cette dernière sera bien courte, 6 petits kilomètres pour rejoindre le plan Lachat où les forces de l’ordre nous bloquent le passage sur décision préfectorale à cause du risque d’avalanche. C’est bien dommage et frustrant car le ciel est clément et les températures agréables mais c’est ainsi. Au final, nous décidons de redescendre à la voiture, d’y ranger les vélos et de prendre la navette mise à disposition par la commune pour remonter dans le col afin d’être sur des pentes plus raides et avec un beau point de vue. Nous trouverons cet endroit idyllique peu après la banderole indiquant les 3 derniers kilomètres.DSC01238

L’attente des coureurs est des plus agréables, le soleil vient nous chauffer le peau au cours d’une petite sieste au milieu des alpages, ça bavarde entre passionnés et les rencontres sont sympathiques. Un bonhomme nous tient informé de l’évolution de la course grâce à son talkie-walkie branché sur radio-course et nous apprenons une bonne heure plus tard qu’il s’agit ni plus ni moins que du père de la « brêle » d’Ag2r Hubert Dupont ! Faut croire que nous avons un feeling avec la filière paternelle des champions ! DSC01262Petit à petit, le ciel se voile, se couvre, devient menaçant jusqu’à ce que la neige fasse son apparition quelques minutes avant le passage des coureurs. Ils sont là, le mauvais temps et les chutes de neige aussi, l’italien Giovanni Visconti passe en tête avec une petite marge sur plusieurs coureurs intercalés, en solo ou en petit groupe, et sur le groupe maillot rose où nous retrouvons tous les favoris (Nibali donc en rose, Evans, Uran, Scarponi, Niemiec, Betancur…) hormis Pozzovivo qui est légèrement décroché et soutenu par son coéquipier Hubert Dupont !

La victoire sera finalement assurée par Visconti devant Betancur et les polonais Niemiec et Majka, Nibali aura géré alors que de nombreux coureurs attardés agrémenteront notre re-descente vers la station de Valloire sous un soleil soudain retrouvé.

Giovanni Visconti

Giovanni Visconti

Le Giro 2013 est passé pour nous, la journée fut belle et le sera jusqu’au bout de la soirée. Nous dînons tranquillement dans la seule brasserie de Saint-Jean-de-Maurienne ouverte en ce dimanche soir de mai lorsque notre voisin de table, qui nous entendait parler vélo, se présente : Michel Gros, ancien et successivement directeur sportif du VC Lyon-Vaulx-en-Velin, puis des équipes professionnelles Festina (notamment lors du fameux Tour de France 1998) et Jean Delatour, aujourd’hui agent de près de 25 coureurs cyclistes professionnels. Bref, nous conversons avec une véritable mine d’informations et d’histoires pour les 2 passionnés que nous sommes, de surcroît fort sympathique et agréablement accompagné. Vive le vélo !

Publicités
Cet article, publié dans Giro, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s